Un show à l’américaine pour l’after ROC

Le gotha du Royat Orcines basket avait donné rendez à tous les partenaires du club pour participer à son after Roc. La plupart des mécènes et les responsables du club ont répondu présent.
Après avoir salué les uns et les autres, le président Benoît Albinet, dans une sorte de show à l'américaine, durant près d'une heure, a présenté le club aux partenaires et vice-versa. Il a remercié lUFF (Union financière de France) qui a préparé cette rencontre et offert le buffet.
Pour benoît Albinet, il sest agi de féliciter les partenaires pour leur confiance et leur fidélité depuis l'existence du club. « L'objectif, au travers cet after ROC, étant de créer des liens professionnels entre partenaires mais aussi avec les dirigeants du Royat Orcines Club basket ».
Le Royat Orcines basket s'honore de pouvoir compter 15 équipes en championnat, 6 équipes en plateaux, une section féminine et masculine. Ce ne sont pas moins de 230 licenciés (des U7 aux seniors) qui gravitent en son sein. Cest aussi la formation avec son école française de mini-basket, deux salles omnisports (Orcines et Royat), le tournoi Roc Vulcans, cinq Roc basket camp, etc.
Du côté des résultats, les jeunes montrent la voie à leurs aînés, des titres devraient couronner leurs bons débuts de saison. Chez les « grands », l'intégration des jeunes (filles et garçons) laisse augurer un bel avenir.
Après la présentation du club et des partenaires, Benoît Albinet a invité Marcel Aledo, maire de Royat, et François Bonjean, premier adjoint à Orcines, à prendre la parole. Les édiles tout comme les sponsors ont réaffirmé leur soutien au club, en espérant des résultats prometteurs à lavenir.
Benoît Albinet, qui n'en demandait pas tant, invite tout le monde à se retrouver autour du buffet pour continuer à digresser tous ensemble, en donnant rendez-vous à tous pour le challenge du 1er mai, réservé aux adultes.
 

AFTER ROC BUSINESS PARTENAIRES

Good After ROC business partenaires
Le Royat Orcines Club basket avait donné rendez-vous à tous ses partenaires afin de participer à une soirée conviviale à la cave à vins Monier, à Orcines. La plupart des quelque 40 mécènes et collectivités avaient répondu présents ainsi que les responsables dirigeants et entraîneurs du club.
Le président Benoît Albinet, après avoir salué et remercié l’aréopage a, dans un premier temps, décliné le club en chiffres. Vingt-et-une équipes en championnat, des sections féminine et masculine, 250 licenciés, des plus petits U7 aux seniors.
Il a évoqué les trois axes du ROC. La formation, avec son école française de mini-basket labellisée par la fédération, la compétition avec ses équipes de jeunes et adultes évoluant dans les championnats régionaux et départementaux et le loisir, avec son équipe mixte UFOLEP.
Un programme complet tout au long de la saison, avec la présentation et le parrainage des équipes courant décembre, le challenge du 1er mai, le tournoi U7 ROC Vulcans prévu le 17 juin, le ROC en fête, nouvelle manifestation qui aura lieu le vendredi 18 mai, en soirée, avec des rencontres entre joueurs, joueuses, parents et dirigeants. Sans omettre les cinq ROC basket camps, stages de basket, lors des trois périodes de vacances scolaires.
Une coopération de l’Ouest dès la saison prochaine
Optimiste de nature, le président Albinet, indique qu’il faut voir plus grand. « Nous travaillons depuis un an en collaboration avec la coopération Nohanent, Blanzat et Châteaugay (les dirigeants avaient répondu présent à l’invitation). L’objectif principal étant de permettre à tous d’évoluer à son niveau et conserver les meilleurs éléments jeunes et adultes sur notre territoire », précise Benoît Albinet.
Après la présentation du club le président évoque tous les partenaires exhaustivement, précisant l’activité débordante, avec un zeste d’humour, sans oublier les collectivités, notamment les maires de Royat et d’Orcines. Il a tenu à mettre en exergue les dirigeants, entraîneurs et bénévoles, sans qui rien ne serait possible.
Le « business » étant mis à l’honneur, des tables rondes ont animé la soirée. Chacun et chacune a pu faire connaissance et échanger à satiété, autour d’un apéritif dînatoire. In fine, cette soirée bon enfant a permis de préconiser et de présenter les partenaires du club à l’ensemble des licenciés. Cette soirée marketing devrait, selon des sources bien informées, en appeler d’autres.